Les e-cigarettes sont-elles une alternative plus sûre aux cigarettes ?

21/09/2021      938   med.tn

Les e-cigarettes sont-elles une alternative plus sûre aux cigarettes ?

Des experts et scientifique engagés dans la lutte antitabac se sont unis pour apporter un soutien sans précédent au vapotage dans un article publié le 19 août 2021 sur «The American Journal of Public Health»- Le Journal Américain de la santé publique.

L’article titré : « Balancing Consideration of the Risks and Benefits of E-Cigarettes »- Prise en considération équilibrée des risques et des avantages des e-cigarettes- a été dirigé par Kenneth Warner, professeur émérite de gestion et de politique de la santé à l'université du Michigan et éminent spécialiste de la lutte antitabac.


L’article aborde plusieurs sujets tels que les risques santé, associés à la consommation des cigarettes, les préoccupations concernant le vapotage chez les jeunes, et les probabilités de réussite du sevrage tabagique réussie grâce au vapotage. 


Le tourbillon de désinformation qui entoure le vapotage

De nombreuses agences sanitaires gouvernementales américaines et des organisations médicales et sanitaires non gouvernementales ont créé un tourbillon de désinformation autour du vapotage. Cette désinformation a créé un déséquilibre et un impact profond sur la compréhension par public du principe du vapotage. Valeur aujourd’hui, la population est informée uniquement sur les potentiels risques associés à la cigarette électronique et ignore que ces dispositifs pourraient contribuer à l’amélioration de la santé des fumeurs adultes. 

Le grand public a été amené à croire que le vapotage est aussi dangereux, voire plus dangereux, que les cigarettes, alors que c'est exactement le contraire.  En effet, les Académies Nationales des Sciences, de l'Ingénierie et de la Médecine et Le British Royal College of Physicians ont conclu que le vapotage est probablement beaucoup moins nocif que le tabagisme.


Comme les preuves indiquent que l'utilisation de l'e-cigarette peut augmenter les chances d'arrêter de fumer, de nombreux scientifiques, y compris les auteurs de cet article, encouragent la communauté scientifique, les médias et les décideurs politiques à évaluer plus attentivement le potentiel du vapotage à réduire le nombre de fumeurs et à la réhabilitation de son image publique. 


Le potentiel des e-cigarettes pour le sevrage tabagique

Un nombre croissant de preuves scientifiques indique que le vapotage pourrait favoriser le sevrage tabagique. Les résultats d’essais randomisés ont montré que les e-cigarettes sont plus performantes que d’autres méthodes de sevrage, comme les patchs à la nicotine.


De nombreux experts de la lutte antitabac, y compris les auteurs de cet article, pensent que le vapotage peut être bénéfique pour la santé publique, étant donné les preuves substantielles qui soutiennent le potentiel du vapotage pour réduire les conséquences du tabagisme et sa capacité à sauver des vies en tant qu’alternative plus sûre aux cigarettes. 


Les analyses de simulation ont montré que le vapotage aide en général à  l'arrêt des cigarettes, évitant ainsi un grand nombre de décès prématurés. En effet, le tabagisme reste la première cause de décès évitable dans le monde et fait plus de 8 millions de morts chaque année, d’après les derniers chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé. 

Les preuves présentées par les défenseurs du vapotage confirment que celui-ci aide les fumeurs à arrêter de fumer, d’autant plus qu’il constitue une alternative bien moins nocive pour la santé que le tabagisme.


Quelques études ont montré que les fumeurs souffrant d'asthme ou de maladie pulmonaire obstructive chronique voient leurs symptômes s'améliorer après le passage à l'e-cigarette. Des essais randomisés de passage de la cigarette à l'e-cigarette randomisés documentent des améliorations des symptômes respiratoires. Les utilisateurs exclusifs de l'e-cigarette (la plupart étant d'anciens fumeurs) rapportent moins de symptômes respiratoires que les fumeurs de cigarettes et les utilisateurs doubles.


Pendant des années, les ventes de cigarettes aux États-Unis ont diminué de 2 à 3 % par an. Plus récemment, alors que les ventes de produits de vapotage augmentaient, les ventes de cigarettes ont diminué beaucoup plus rapidement. Les études révèlent une élasticité croisée positive de la demande entre les cigarettes et les e-cigarettes et permettent de conclure que ces produits sont des substituts. Une étude a associé une taxe sur les e-cigarettes du Minnesota à une augmentation du tabagisme chez les adultes. 


Les risques du vapotage pour les jeunes et les avantages potentiels pour les fumeurs adultes

Les recherches comparant les risques du vapotage pour les jeunes et les avantages potentiels pour les fumeurs adultes ont montré que ces derniers l'emportent. Les données d'enquêtes américaines montrent que le tabagisme chez les jeunes a diminué au rythme le plus rapide jamais observé pendant l'ascension du vaping.


Trois études récentes ont conclu que le vapotage détourne probablement plus de jeunes des cigarettes qu'il ne les encourage à fumer. Cependant, alors que les groupes de santé publique, les médias, les décideurs politiques et le grand public se concentrent sur le vapotage chez les jeunes, le potentiel du vapotage pour aider les adultes à arrêter de fumer est trop souvent négligé. Cela pourrait avoir un coût important pour la santé publique. Quatorze pour cent des adultes américains fument ; le tabagisme cause chaque année près d'un demi-million de décès aux Etats-Unis. Tout ce qui peut réduire ce bilan mérite une attention sérieuse.


Une combinaison judicieuse de politiques

Les conséquences involontaires des politiques de restriction du vapotage, comme les interdictions ont involontairement augmenté le tabagisme. 


Les auteurs proposent "une combinaison judicieuse de politiques".  La combinaison judicieuse de politiques serait d’équilibrer les préoccupations concernant les risques pour les jeunes et les avantages potentiels pour les fumeurs adultes. Il s'agit notamment de taxer davantage les cigarettes que les e-cigarettes afin d'encourager les fumeurs adultes à changer de mode de consommation, de faire en sorte que les produits de vapotage aromatisés ne soient disponibles que dans les boutiques de vapotage, de restreindre la publicité afin de ne pas attirer l'initiation des jeunes et de réduire les niveaux de nicotine dans les cigarettes. 


Bien que les preuves suggèrent que le vapotage favorise actuellement le sevrage tabagique, l'impact pourrait être bien plus important si les pouvoirs publics accordaient une attention sérieuse au potentiel du vapotage pour aider les fumeurs adultes à arrêter de fumer. 


L’objectif est d'encourager une prise en compte plus équilibrée du vapotage dans le domaine de la santé publique, dans les médias et dans les milieux politiques. 


Envoyer à un ami
sms viber whatsapp facebook

Forum mondial sur le Tabac et la Nicotine (GTNF) La science au service du bien collectif et des services publics Réduction des risques
La 14ème session du « Forum mondial sur le Tabac et la Nicotine » (GTNF) a...
Lire la suite
Sommet virtuel sur cigarette électronique : Consensus des experts autour de la réduction des risques Réduction des risques
Le « E-cigarette summit » est un rendez-vous annuel qui se déroule...
Lire la suite
La réduction des risques tabagiques dans le monde Réduction des risques
Il y a tout juste quelques jours que  le rapport annuel du Global State of Tobacco Harm...
Lire la suite
Le Tabac chauffé réduit le risque de cancer Réduction des risques
Lors d'une conférence internationale sur la réduction des risques qui a eu lieu au...
Lire la suite
Réglementation liée au Tabagisme aux USA : décision historique de la FDA en faveur d’un produit de tabac chauffé avec risque modifié Réduction des risques
Les cigarettes : début de la fin ? La semaine dernière, la FDA faisait...
Lire la suite
Découvrez notre application
pour une meilleure expérience !
Google Play
App Store
Huawei AppGallery