E-cigarette summit USA 2021 FDA vers la régularisation de la e-cigarette

02/06/2021   Communiqués de presse   889   med.tn

E-cigarette summit USA 2021 FDA vers la régularisation de la e-cigarette

Le E-cigarette summit USA 2021 s’est tenu virtuellement, due à la pandémie, les 24 et 25 mai 2021 et a été retransmis dans plusieurs pays.

La conférence a réuni un large éventail de conférenciers – médecins, experts de la lutte antitabac, responsables de la Food and Drug Administration (FDA), défenseurs de la réforme pharmaceutique et industriels – du monde entier.

Le sommet sur les e-cigarettes vise à offrir un environnement fondé sur des données probantes et encourage un dialogue ouvert sur les principaux sujets scientifiques et de santé publique actuels, avec pour objectif unique de réduire les décès et les maladies liés au tabagisme.

Med.tn a participé à ce sommet qui s’est déroulé en 6 sessions sur 2 jours avec une opportunité de questions-réponses en direct avec le panel.

La régularisation de la E-cigarette était le sujet au cœur de la conférence de cette année.

La cigarette électronique moins nocive que la cigarette conventionnelle ?

Le premier jour de la conférence, Kenneth Warner, professeur de la School of Public Health de l'Université du Michigan, a déclaré que les cigarettes électroniques sont actuellement utilisées comme substitut aux cigarettes classiques. Il a présenté une étude citant les statistiques du CDC qui montrent qu'en 2018, 15,1% des fumeurs qui ont arrêté de fumer pendant plus de 6 mois l'ont fait à l'aide de cigarettes électroniques et les autres produits alternatifs en l’occurrence le tabac chauffé. En effet on enregistre plus de preuves sur l’efficacité des cigarettes électroniques à la nicotine pour le sevrage tabagique.

Si les produits de vapotage sont réglementés, ils pourront dissiper les rumeurs infondées concernant l'utilisation des adolescents et les lésions pulmonaires associées à l'utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage en se référant à EVALI. Cette série de maladies liées au vapotage a alarmé les législateurs en 2019, et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont finalement imputé l'acétate de vitamine E, un adultérant présent dans les cartouches de THC illicites, prouvant que les vapoteurs à la nicotine n'étaient pas en cause.

David Graham, responsable de l'impact chez NJOY, une société qui a demandé l'approbation de la FDA, a déclaré que les États-Unis sont en train de transformer le marché alors que la FDA a examiné les données scientifiques et a constaté que les cigarettes électroniques sont « adaptées à la protection de la santé publique ». (APPH - e approprié pour la protection de la santé publique).

"Le marketing sera soumis à la surveillance de la FDA. Les efforts combinés de la FDA et des candidats ont créé un potentiel croissant pour que les produits soient appropriés pour protéger la santé publique et pour qu'ils deviennent des alternatives préférées à la combustion de cigarettes, aidant à arrêter de fumer », a déclaré Graham.

Cliff Douglas, directeur du réseau de recherche sur le tabac de l'Université du Michigan et ancien vice-président de l'American Cancer Society pour la lutte antitabac, a plaidé pour que les réducteurs de risques et les prohibitionnistes trouvent un terrain d'entente. Et Abigail Friedman, professeure adjointe au Département de politique et de gestion de la santé de la Yale School of Public Health, a partagé des études suggérant que les politiques de lutte antitabac ciblant les cigarettes électroniques peuvent en fait augmenter la consommation de tabac.

Processus d’autorisation des produits de vapotage

Lors du premier panel de la FDA, Tim Phillips directeur général d’ECigIntelligence/Tobaccointelligence, a déclaré que le marché américain était maintenant sur la bonne voie pour développer un marché réglementé. La FDA (Food and Drug Administration) est actuellement en train d’examiner des millions de demandes d'autorisation de commercialisation de produits à vapotage et commence à réglementer ceux qui ne le font pas. L’application des réglementations devient plus stricte avec des interdictions supplémentaires sur les arômes. Mais cela n’empêche pas l’expansion du marché américain de la nicotine qui continue de croître et de changer. Les produits à risque réduit sans combustion gagnent de plus en plus de popularité avec des saveurs qui changent et des appareils à vapotage plus petits.

D’après Tim Phillips, le tabac chauffé sera lancé dans tout le pays très prochainement.

Deux membres de haut rang de la FDA ont tous deux parlé du processus d'autorisation auquel les produits de vapotage sont actuellement confrontés. En septembre 2020, les entreprises de vapotage ont dû déposer une demande de pré commercialisation du tabac (PMTA). Si leur demande est acceptée par la FDA, alors les appareils et e-liquides pourraient rester sur le marché avec la désignation d’« appropriés pour la santé publique » – une admission officielle du gouvernement selon laquelle le vapotage est moins nocif que le tabagisme.

Vers la réglementation…

Les tribunaux américains ont demandé aux fabricants de cigarettes électroniques d'obtenir une autorisation de mise sur le marché de la FDA pour continuer à commercialiser leurs produits après le 9 septembre 2021. Le but de la FDA étant de créer un marché réglementé pour les cigarettes électroniques d’ici Septembre 2021.

Matthew R. Holman, directeur du Center for Tobacco Products de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, a présenté un projet de réglementation proposé pour le marché américain du tabac, qui n'est actuellement que partiellement réglementé. D’après lui il faudra également déterminer quelles saveurs et quels types de cigarettes électroniques seront autorisés. Il a ajouté que la FDA souhaite que le marketing de la cigarette électronique s'adresse aux fumeurs adultes et non aux jeunes et aux jeunes adultes, et que les publicités ne peuvent être diffusées que pendant certains programmes.

Jusqu’à récemment les cigarettes électroniques aux Etats-Unis étaient sans nicotine. D’après Holman, les cigarettes électroniques doivent avoir le bon type et la bonne concentration de nicotine pour à la fois éviter la dépendance des jeunes et convaincre les fumeurs de cigarettes classiques de faire la transition vers la cigarette électronique.

Qu’en est-il de la Tunisie ?

  • Tandis qu’un consensus grandissant autour de ce sujet se construit auprès des experts, beaucoup de chemin reste encore à faire par nos dirigeants et les leaders des réglementations notamment en matière de santé publique et surtout de stratégie de lutte contre le tabac.
  • La régularisation des cigarettes électroniques pourrait être bénéfique étant donné qu’elle sert de substitut aux cigarettes conventionnelles et pourra également aider les fumeurs qui essayent d’arrêter le tabac.
  • Il est à rappeler que le tabagisme en Tunisie est prédominant, en 2020 la Tunisie comptait 1.700.000 de fumeurs âgés de 10 à 70 ans.
  • Lors d’un atelier technique du comité d’experts chargé de l’examen de l’utilisation de la cigarette électronique, le 14 décembre 2020, le ministre de la santé Faouzi Mehdi a annoncé qu’il prévoyait d’autoriser la vente des cigarettes électroniques en Tunisie pour limiter l’usage du tabac chez les plus jeunes.
  • La chargée du dossier des maladies non transmissibles au cabinet du ministre de la Santé, Rafla Tej Dallagi, a appelé à réglementer le commerce de la cigarette électronique en Tunisie et à la classer comme substance toxique, appelant à l’imposition d’une taxe sur ce produit et l’interdiction de la publicité à son sujet.
  • L’utilisation de cigarettes électroniques chez les jeunes et les enfants en Tunisie a connu une croissance importante, c’est pour cela qu’il faut impérativement la réglementer. La légalisation des produits de vapotage permettra d’avoir un contrôle strict sur la consommation des cigarettes électroniques.


Envoyer à un ami
sms viber whatsapp facebook

Les patients tunisiens souffrant de Rhumatismes Inflammatoires privés du traitement biologique sous cutané ambulatoire de première intention suite à une décision unilatérale de la CNAM Actualité
La Ligue Tunisienne Anti-Rhumatismale (LITAR), et l’Association Tunisienne des patients...
Lire la suite
La lampe SmartClean ... Une efficacité prouvée pour tout désinfecter Actualité
En ces temps de pandémie, les mesures sanitaires se suivent mais ne se ressemblent...
Lire la suite
Med.tn remporte le prix  Meilleure Application Mobile dans la zone MENA Actualité
L’application Med.tn de prise de Rendez-vous en ligne avec les médecins, vient de...
Lire la suite
GE Healthcare lance une nouvelle solution d’intelligence artificielle permettant de détecter des anomalies sur les radiographies thoraciques, incluant la pneumonie causée par la covid-19 et la tuberculose Actualité
GE Healthcare continue à fournir les outils et solutions en vue de soutenir les...
Lire la suite
La Fondation Hédi Bouchamaoui fait don de 18 respirateurs à 5 hôpitaux des gouvernorats  du Sud Actualité
Dans le cadre de la poursuite de ses efforts et de son soutien au secteur de la Santé en...
Lire la suite
Med.tn recherche des commerciaux terrain pour développer son portefeuille de professionnels de santé à Sousse Monastir et au Sud Actualité
Med.tn recherche des commerciaux terrain pour développer son portefeuille de professionnels...
Lire la suite