Mag

Magazine Médical

4 choses à ne pas faire aux bébés

05/10/2018   Santé de bébé   1184   Med.tn


Les hoses à ne pas faire quand vous prenez soin de votre bébé


1- Les ignorer:

Les nouveau-nés sont prédisposés à communiquer avec la mère, le père et les proches. Ils ne peuvent pas encore parler mais ont recours à d’autres méthodes non-verbales (langage des signes) pour se faire comprendre. Certaines mères commencent déjà à communiquer avec le bébé in –utéro en chantant, en lisant et en lui parlant régulièrement

Les bébés qui naissent prématurés peuvent avoir besoin d’une attention particulière. C’est pourquoi il importe d’être alerte et sensible aux signaux du bébé.

2- Les laisser pleurer

Il est important d’apprendre à ne pas laisser le bébé pleurer. Les nouveau-nés ont de la difficulté à arrêter de pleurer. Ils peuvent par la suite en prendre l’habitude. Ne pas répondre à l’appel de détresse de votre enfant (pleurs) pendant trop longtemps peut affecter ses synapses cérébrales.

Pour prévenir les pleurs de votre bébé, vous devez prêter attention aux signaux non verbaux que les bébés donnent (agitation, froncement de sourcils, grimaces, mouvements de bras) et remédier ainsi à ce qui le dérange.

3- Les laisser seuls

Les bébés sont toujours en quête de compagnie. Ils ne comprennent pas pourquoi ils sont seuls et ils ont peur d’être marginalisés. Leur isolement est même susceptible d’influencer négativement leur comportement et leurs relations dans le futur ; ils deviennent soit agités et nécessiteux ou alors calmes et renfermés, deux cas de figure préoccupants.


4- Les punir

Le châtiment corporel peut être une libération immédiate de la frustration du parent, mais, comme la plupart des actes agressifs, il a des effets négatifs sur l’enfant à long terme.

Des parents chaleureux et réceptifs favorisent l’épanouissement physique et moral de l’enfant, ce qui se répercute positivement sur son comportement à l’école et sur ses relations avec les autres (s’entendre avec ses amis, réussir à l’école). Prendre soin de son enfant, c’est aussi le respecter dans son individualité et surtout être présent émotionnellemen


Envoyer à un ami
   

À lire aussi...

Notre site utilise des cookies pour vous optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. OK